Autotrophie du végétal implique autotrophie de la biosphère.

Publié le par Hel

L'autre jour, ou plutôt l'autre semaine, ou plutôt l'autre mois, lorsque 2010 était le présent des pays chrétiens et les vacances de Noël celui de ses écoliers, je suis tombée un peu par hasard sur un reportage traitant de la lutte contre les mauvais traitements infligés aux animaux.

Bien entendu, je n'ai pas pu résister à l'envie de regarder, et, si la SPA n'était que faiblement évoquée, j'ai pu, entre autres, y découvrir l'association Peta, dont le côté provocateur m'a sur le coup assez plut, étant moi-même du genre à tenter de choquer les gens afin de les faire réfléchir. L'association était brièvement présentée, ainsi que ses campagnes de sensibilisation. Même si l'action présentée lors de l'émission - une intervention surprise dans un métro - m'a semblé moins efficace que le bilan positif donné par l'organisatrice, j'en ai gardé une bonne image, et, à l'occasion, je suis passée sur le site français de l'association.

Déjà, je dois préciser que j'avais été déçue par le site de la SPA. J'y étais passée peu de temps avant, et je dois avouer que je penser y trouver plus d'informations, un site beaucoup plus complet. De même, le site de Peta m'a déçu, sur les mêmes plans, et dans le fait que je trouve que se repérer dessus est assez difficile, pour une personne qui ne le connait pas. Enfin, il y a encore eu Ce Truc.

Je suis peut-être la seule à qui ça arrive, mais de temps en temps, alors que je lis un livre, que je regarde un film, ou quoi que ce soit, tout-à-coup il y a un petit détail, un rien, auquel personne ne ferait attention, mais qui va juste m'agacer et m'empêcher d'apprécier le reste du contenu à sa juste valeur - ce qui est d'ailleurs particulièrement stupide et dénué d'objectivité. J'ai (presque) honte.

 

En bref,ici, au détour d'une phrase, à la fin d'un article, une incitation au végétarisme.

 

 

Je vais tout de suite être claire : je n'ai rien contre les végétariens. J'avais une amie végétarienne, quand j'étais petite, d'ailleurs. (Oui, je sais, c'est du hors sujet, et J'ASSUME, ceci n'est pas une dissertation !) Je comprend parfaitement que des gens n'apprécient pas la viande, ou ne puissent pas en manger pour des raisons médicales.

Oui, mais voilà. Moi, je suis carnivore, ou presque. Je n'avale de la salade que pour faire plaisir aux gens, je hais les légumes (sauf exceptions), et je fais une allergie à la majorité des fruits que j'aime/aimais. Et les gens, j'ignore pourquoi, ne peuvent pas le tolérer.

 

Qu'une personne n'aime pas la viande et soit végétarienne, tout le monde trouve ça normal. En revanche, qu'une personne n'aime pas les légumes et soit carnivore, c'est une infamie.

Quelqu'un de ma famille m'a, lors d'une visite il y a quelques mois, fait remarquer que ce n'était pas bien, qu'il "faut manger de tout. Et puis qu'est-ce que tu feras, si tu tombes amoureuse d'un végétarien ?". Amusant. Je mettrais ma main au feu qu'elle ne m'aurais jamais tenu le même discours si j'avais dit être végétarienne. Qu'elle ne m'aurait jamais dit qu'il "faut manger de tout. Et puis qu'est-ce que tu feras, si tu tombes amoureuse d'un carnivore ?"

 

Pourquoi ?

→ Parce que c'est sain de manger des fruits ?

Okay, si ce n'est que ça, je m'avale dix kiwis, trois melons et deux pommes, et on se retrouve aux urgences ou à l'enterrement dans deux/trois jours !

→ Parce que c'est sain de manger des légumes ?

Oui, et dans les repas recommandés, on nous recommande également de manger de la viande, alors que l'on ne me reproche pas de faire ce qu'on accepte chez les autres.

→ Parce que la viande, elle vient d'un animal qui a été tué sans même être assommé, après avoir été transporté dans des conditions horribles ?

J'ai dis que j'étais carnivore, pas sadique. Donc récapitulons : Je sais pas, il se peut que j'aie évoqué une certaine volonté d'être vétérinaire, éventuellement dans un but de soigner les animaux.. Je me trompe ? Je n'ai jamais dit que les conditions d'élevage ou d'abattage des animaux me satisfaisaient, au contraire, je trouve ça horrible et je serais capable de me mettre à pleurer pendant trois quarts d'heure si je ne m'empêchais pas de penser au ressenti de l'animal lorsque je parle de ce genre de sujet. Je suis pour un meilleur traitement des animaux, pour une mort sans douleur, et un respect de l'animal - c'est quand même grâce à lui qu'on mange ! - mais je ne vois pas en quoi arrêter de manger aidera.

De plus, je trouve ça intéressant, quand on pense que ça ne dérange personne d'éplucher une pomme de terre qui ai commencé à germer ou d'arracher des fruits à une plante. N'oublions pas que certaines plantes produisent des phéromones qui alertent leurs voisines lorsqu'elles sont blessées. Un animal tué pour être mangé, c'est dégueulasse, mais un arbre scarifié pour en récolter la sève, c'est parfaitement normal ?

 

Désolée, mais pour moi, ça ne tombe pas vraiment sous le sens. Alors je respecte le choix d'alimentation des autres, je ne reprocherai jamais à quelqu'un de manger des choux de Bruxelle et de ne pas prendre de poulet, mais je refuse d'être jugée parce que non, je n'aime pas les aubergines et oui, j'adore manger du tournedos.

 

 

Bref, c'était peut-être un article un peu agressif, mais j'en ai un tantinet marre des jugements à ce sujet. La tolérance, ce n'est pas fait pour les galets.

 

M'enfin bref, maintenant que j'ai passé mon coup de gueule, je vais aller étudier les mystères de la géologie. Mais avant, je poste une pub Made In Peta. Parce que même si la qualité est pas super, j'aime bien.

 

A bientôt ! (Et promis, je la mettrai en veilleuse !)

.~*Hel*~.

 

Commenter cet article

Malgven 24/01/2011 16:29



Hé hé, je comprends assez bien ton point de vue (même si je ne suis pas aussi carnivore !) et je suis assez d'accord avec toi. A part ça, tes articles me rappellent bien l'état dans lequel nous
met la prépa, moi qui suis passée par là juste avant lo ou à peu près...


 



Hel 24/01/2011 21:59



Oh, des gens compréhensifs sur ce blog, mais c'est formidable ! 


Donc si j'ai bien comprit, c'était déjà psychédélique à ce point il y a quelques années ? Bon, au moins ça me rassure, je ne suis donc pas seule...



lo 23/01/2011 10:28



ben moi j'ADORE le sirop d'érable!! En sadiques que nous sommes à la maison, on l'achète par LITRE... Rien à faire de la souffrance arborée, l'aromatisation de mes crêpes/yaourts est prioritaire!


Bon on fait un effort, on l'achète bio, ça garantit quand même un peu le respect du bien-être de l'arbre avant sa torture nécessaire. Et puis ça nous donne bonne conscience...



Hel 23/01/2011 14:04



Honnêtement.... Moi aussi, j'adore !! ♥ Même si je compatis fortement avec ce pauvre arbre...


Bah, le bio c'est peut-être plus cher, mais c'est meilleur pour l'arbre, l'environnement et pour nous. Donc plein de bonnes raisons de s'y mettre !