.~*Frozen*~.

Publié le par Hel

Il faisait gris. Très gris. Lentement, on est sortis du car. Puis, on s'est tous tournés vers la route. Pas très raide, la pente, mais nous savions tous que ce n'était qu'un leurre, que le trajet serait long et douloureux.

Nous ignorions à quel point nous avions raison.

Très vite, la douce pente a disparu pour laisser place à un angle proche des 45 degrés. Et le vent a commencé à souffler. Doucement, puis un peu plus fort. C'était un de ces vents vicieux, du genre à souffler juste assez fort pour vous gêner dans votre progression et vous glacer chaque malheureuse cellule exposée à l'air libre. Très vite, la seule solution fut de combiner bonnet et capuche, en espérant très fort que cela suffise à éviter une apoptose nerveuse. Mais bon, ce n'était qu'à partir de la première dizaine de minutes.

Un premier arrêt rapide nous a permit d'identifier quelques roches, de nous poser quelques questions sur l'histoire du lieu, puis nous sommes repartis, avançant péniblement. Au loin, des sifflements nous indiquait que si les lieux semblaient déserts, quelques rongeurs devaient rôder dans les environs.

L'heure avançant et la marche ne cessant pas, nous commencions tous à espérer. Espérer quoi ? N'importe quoi. Une pause pique-nique, une pause tout court, et l'interdiction définitive de monter une pente. Peu à peu, les écarts entre les élèves augmentaient, et toujours rien à l'horizon : la végétation et le relief nous empêchaient de prévoir où nous allions, notre but était inconnu de tous. Exepté les trois psychopathes qui nous encadraient et que je soupçonne de s'être dopés le matin même, la vitesse de montée d'une pente après plusieures heures de souffrance faisant foi.

Un court arrêt nous a tous fait espérer, surtout devant les légers rayons de soleil. Mais il devint vite clair que cet arrêt n'avait pour but que d'attendre les derniers élèves, et très vite, nous repartîmes.

Enfin, pour la première fois, nous le vîmes.

 

Le panorama du Chenaillet.

 

Mais alors que nous débattions sur sa structure, les premières gouttes commencèrent à tomber. De plus en plus vite. De plus en plus fort. Alors, il fut impossible de prendre des notes et nous avons donc dû repartir. Puis, peu à peu, la neige a décidé de nous rendre visite, sous forme de jolis petits flocons qui, peu à peu, se sont mués en paquets collants. C'est à ce moment là que l'Erreur a eu lieu. Un petit groupe - incluant bien sur l'auteure, pour des raisons que Murphy expliquera sans doute mieux que moi - a eu la bonne idée de s'arrêter pour pouvoir enfiler leur cape. Et c'est comme ça que... Tout un groupe a passé dix minutes à se perdre dans la neige avant de rebrousser chemin et de tenter désespérément de rattraper leurs camarades !

 

Après un repas en pleine neige où l'on a pu découvrir des questions existentielles ("Je meurs de faim en gardant mes doigts, ou je les sacrifie pour un oeuf dur ?"), nous avons finalement - et lentement - pris le chemin du retour. Sans oublier de se tromper de chemin.

Sinon, c'est pas marrant.

~~~

 

Bref, ceci mis à part, j'ai eu la bonne surprise d'avoir raté mon admissibilité à véto... A moins de 20 places ! Quand je pense que sans les 3 mois de mono, j'aurais pu l'avoir...

Mais bon ! Ca me fait une excuse pour vous raconter encore pleins de bêtises sur la prépa, je suis sûre que le potentiel foireux de la BCPST n'a pas encore été totalement exploité...

 

Donc à très bientôt pour de nouvelles aventures, à commencer par les oraux d'Agro, que je passe pour m'entrainer.

 

.~*Hel*~.

 

PS : Mon mp3 étant doué d'un certain sens de l'ironie, il a choisit l'exact moment de la montée abrupte sous le vent le plus glacial pour lancer cette chanson. Merci, mp3.

 


 

Publié dans BCPST

Commenter cet article

Sasa 17/06/2012 10:47


Oh zut! Désolée d'apprendre ça! Je sais comment on se sent dans ce moment là... Mais tout n'est pas perdu: repose toi bien pendant l'été, ne pense pas trop à tes cours, recharge tes batteries à
fond et tu sera prête pour attaquer l'année prochaine. Je te souhaite bon courage!!

Hel 18/06/2012 00:42



C'est vrai que ça m'a complètement cassé, sur le coup. Je savais que c'était à envisager, mais j'ai vraiment réalisé en ne voyant pas mon nom... Merci beaucoup, j'espère bien l'avoir, ce concours
!



lo 16/06/2012 07:14


vraiment désolée pour l'admissibilité... Repose-toi bien cet été ett à l'assaut l'an prochain!!

Hel 18/06/2012 00:40



Merci, c'est vrai que ça fait bizarre, surtout à si peu de places...


Je vais essayer... L'an prochain je l'aurai !