"Hé bah moi j'renoncerai pas."

Publié le par Hel

Ca y est, c'est terminé, c'était le dernier jour de mes trois semaines passées au Paradis/Nirvana/PaysEnchanté/PtitMondeRoseDesBisounours/CliniqueDeMaVéto. J'ai faillit avoir une 'tite lalarme aux zyeux en fin de journée, mais sinon, tout allait bien.

J'avais vite fait évoqué ce stage dans un précédent article, hé bien maintenant que c'est fait, j'ai encore plus d'étoiles dans les yeux lorsqu'on me parle d'être vétérinaire. Et ça tombe plutôt bien au vu de mon pseudo (que je détaillerai un autre jour... Si vous êtes sages...). De plus, l'avantage de passer trois semaines à se prendre pour l'ombre de son véto, ça permet de voir un certain nombre de chose qu'on peut être amené à faire un jour. Et d'avoir pleins d'anecdotes glauques à raconter l'an prochain pour dégouter les autres concurents. Moi, démoniaque ?

 

Entre autres, il y aura eu....

→ Les stérilisations de chattes, faites en moins de 20 minutes les yeux bandés (non, je déconne), où tu te dis que tu vas passer trois heures avant de trouver cette péripatétichienne de trompe le jour où tu devras le faire, et où tu pleures d'avance devant tant de loose en perspective.

→ Les castrations de chat. Durée : 3 minutes à partir du moment où le scalpel est dans la main de la véto. Tellement facile à faire que tu finis par te demander comment ça peut être autorisé.

→ Les joies de la dentisterie, ou comment admirer pleins de jolies dendents plus ou moins noires, plus ou moins tartreuses, plus ou moins mortes, avec des gencives plus ou moins rouges, le tout dans plus ou moins de sang et de bave. Pis parfois c'est tellement subtil, la dentisterie vétérinaire. Genre, quand tu utilises tes outils comme un pic et un marteau pour arracher une dent de chat.

→ D'autres opérations plus ou moins chirurgicales, toutes plus ou moins marrantes, du style retirer un fibrosarcome, ponctionner et ouvrir des abcès, tenter une prise de sang sur une veine testiculaire de chat, vider des glandes anales, amputer un chat, vider la vessie et l'intestin d'un ou deux autres, danser pendant une opération, faire une ponction dans la plèvre d'un chat pour en retirer un bol de pus, euthanasier deux ou trois bestioles, retirer des épillets de n'importe où...

 

Ainsi que des clients plus ou moins sympathiques, allant de ceux qui bénissent SuperVétote à ceux qui la menacent parce qu'elle fait son boulot. Rien de bien palpitant, n'est-ce pas ?

 

M'enfin bref. Entre autres, en ce dernier jour, j'aurais eu droit à une petite scène "marrante".

[WARNING : L'auteure de ce blog ayant quelques problèmes relationnels avec les individus d'âge comprit dans l'intervalle d'âge [0;18], Little-Hel conseille à toute personne aimant démesurément les enfants ou particulièrement niaise de passer cette anecdote sans la lire. Elle décline toute responsabilité en cas de conséquences néfastes dûes à la lecture de la suite de cet article. Merci de votre compréhension.]

Entrent en salle de consultation un couple accompagnés de leur chat et de leurs deux humains de compagnies - vous savez, les trucs qu'on appelle communément enfants. La fillee a, disons, une dizaine d'année, et son compagnon psychopathe frère semble plus jeune, dans les 6/8 ans.

La consultation se déroule normalement. Si l'on exclut les nombreuses interférences dûes aux deux mioches qui sont persuadés que tout le monde est ravi de savoir tout ce qui passe par leur tête, même si c'est d'un intérêt à faire dormir un insomniaque, ou plus évident que l'axiome "1+1=2". Puis, vers la fin de la consultation, Little-Hel voit la fillette se gonfler et, en plein milieu d'une phrase de SuperVétote, ouvrir la bouche pour commencer LA phrase qu'elle devait se répéter en boucle dans son crâne depuis le début de la consultation. Mais avant même que ses cordes vocales ne se mettent à vibrer pour emettre le premier son, votre narratrice bien-aimée se retient de sourire, déjà sûre de ce qu'elle va demander.

- Madame en fait, je voulais savoir, combien d'années d'études il faut faire, pour être vétérinaire ?

[Non, je ne me souviens pas de la phrase exacte. Mais je dois au moins lui reconnaitre qu'elle parlait relativement bien, pour son âge et son espèce.]

De l'extérieur, on aurait pu penser que cette interrogation aurait été balayée par le bruit ambiant, mais, d'une façon ou d'une autre, les ondes émises par l'organe vocal de l'enfant ont été perçues par SuperVétote, laquelle sourit, indique Hel du regard et répond.

- Tiens, demande à la jeune fille là-bas.

L'enfant se retourne et regarde réellement, pour la première fois, la personne qui se trouvait avec SuperVétote dans la salle lors de son arrivée. Avec un sourire mitigé entre sadisme et gentillesse, Hel lui répond. "Deux ans de prépa, ensuite cinq ans d'études, plus une sixième année si tu veux te spécialiser."

La consultation se termine. Mais la gosse, qui ne semble pas traumatisée par le poids des années à venir, demande comment se passent les études pour devenir vétérinaire équin. SuperVétote répond et, à l'adresse des parents, ajoute qu'elle voulait initialement faire ça, mais qu'elle a finalement renoncé.

D'un air de défi, avant de franchir la porte, la môme réplique. "Hé bah moi j'renoncerai pas.".

Je suis quasi-sûre que j'ai été capable de dire la même chose dans le passé - voire même que je l'ai fait. Mais j'ai trouvé cette phrase hautaine, venant d'une gamine qui n'a même pas idée du travail qu'elle va devoir effectuer dans les années à venir. Comme si elle s'estimait déjà meilleure que son aînée, sans avoir conscience de toutes les raisons qui ont pu la faire renoncer. Moi, j'veux bien voir comment elle sera en entrant en prépa. Si elle y entre. (Méchante, moi ? J'avais prévenu, hein !)

 

Mais bon. D'un autre côté, je n'ai rien à dire, parce que moi non plus, je ne compte pas renoncer. D'autant plus que maintenant, j'ai un karma carrément dans le négatif, alors ce serait con d'être descendue aussi bas pour rien. Parce que honnêtement, là, il y a quand même un criquet et demi, une langoustine, une écrevisse, deux souris et un nombre incalculable d'arbres qui sont mort par ma faute, parce que mes études le "demandaient". Et que bon, déjà que ça m'enchante pas, alors si en plus ils sont morts pour rien - et que j'ai souffert toute cette année pour rien -, j'vais franchement pas aimer. Donc pour cette fille, j'en ai aucune idée, mais en tout cas, moi, Hel, je serais vétérinaire ! Na !

 

 

[Tout ça pour dire que oui, je passe en 2e année. ♥]

 

M'fin bref. Pour une fois que je peux dormir à des heures normales, je pense que je vais en profiter, donc bonne nuit à tous.

A bientôt,

.~*Hel*~.

 


Et pour illustrer en beauté la fin de ce stage, un petit François Pérusse.


 

Commenter cet article

Ju' 12/08/2011 20:36



Je suis contente de voir que tu es toujours aussi motivée... Et que tu passes en deuxième année !


Oui parce qu'avoir une école véto, c'est dur, mais ça tu dois déjà le savoir, alors je vais pas en rajouter. Mais en tout cas, je te souhaite tout le courage possible pour l'année à venir !


Pour ma part, j'ai terminé mes deux années de taupe et je vais intégrer à la rentrée (sans avoir eu besoin de faire 5/2, ouf !) une école des Mines, à Alès. Autant te dire que j'en suis ravie...


Encore une fois, bon courage et bonne chance pour ton année de concours : tiens le bon bout, ne lâche rien, ne néglige pas la période des révisions et garde bien le rythme (la spé, ça passe très
très vite). Et continue ton blog, qu'on puisse suivre ce qui t'arrive !



Hel 14/08/2011 13:33



Merci beaucoup !


Ah, donc c'était ça ! J'osais pas demander la réponse sur ton blog... ^^' C'est super que t'aie intégré du premier coup ! Félicitations !


Je vais faire de mon mieux ! Merci !


(D'ailleurs, du coup tu vas le continuer, ton blog, ou... ?)



lo 30/07/2011 07:07



heu... la prise de sang dans la "veine testiculaire" du chat... t'es sûre?! Si oui, je serais curieuse de voir la manip :-)!


cool que ça ne t'ai pas dégoûtée... et marrant de voir la description que tu fais du quotidien (quand t'es dedans, ben tu vois plus vraiment les choses).


tu viens en stage chez moi quand tu veux, aussi :-)!



Hel 30/07/2011 15:56



En fait, on devait faire un test FIV+leucose au chat en plus de sa castration, donc SuperVétote a choisit de lui faire la prise de sang pendant qu'il dormait. Sauf qu'il a été impossible de
trouver une veine sur ses pattes. Du coup, elle a décidé de tester sur la veine ou l'artère testiculaire, puisqu'il devait être castré. Donc elle a commencé la castration comme d'habitude, mais
avant de faire les noeuds avec le canal déférent et la veine et l'artère, elle a fait sa prise de sang. Par contre, le sang a continué de couler pendant ses noeuds, ce qui n'est pas super
pratique.. Mais j'ai trouvé l'idée originale, moi. :)


Oui, j'imagine qu'avec l'habitude, on ne fait plus attention à un certain nombre de détails, au moins ça permet de se focaliser sur le plus important !


C'est très tentant, ça ! Tu es dans quel coin ? =D