~ Heartbeat ~

Publié le par Hel

Non, je ne me suis pas encore fait séquestrer - je précise, ça peut toujours être utile. J'ai juste effectué un magnifique enchainement entre un mois d'oraux intensifs et un mois de décompression en Corse, dans un appartement où la wifi menaçait de disparaitre à chaque secondes et où le Soleil a décidé de se prendre pour un grille-pain.

Les oraux ? Je saurais mieux vous en parler l'an prochain, mais ils se sont relativement bien passés, notamment du fait que je ne me suis pas particulièrement mis la pression, puisque je n'avais de toute façon pas les écoles que j'espérais.

 

Mais sinon, il m'est arrivé un truc un peu amusant, en oral de biologie. On s'accordera pour dire qu'un programme de biologie de deux ans est relativement vaste. La veille de cet oral, moment de stress (la bio, c'est quand même le centre du programme !). Et ma mère fait un commentaire sur le coeur, en me faisant remarquer qu'à chacun des examens qu'elle a dû passer (bac et compagnie), elle était tombée sur le coeur.

Cette remarque est passée, la nuit avec, et le lendemain matin, moment fatidique, je me retrouve face à neuf sujets retournés et la dure mission d'en choisir un. Si vous n'avez jamais vécut ça, imaginez la situation quelques minutes. Si vous piochez des sujets trop immondes, vous passerez le reste de votre oral à vous dire que "mais POURQUOI j'ai pas pris celui à côté/l'autre/le truc au milieu/la poudre d'escampette ?". Et à pleurer sur le sujet de merde (osons appeller un sujet de merde un sujet de merde), sur votre plan pas assez bon, vos schémas pas assez précis, votre introduction instable, par manque de temps, et votre conclusion hésitante.

Bref. Je me lance, et que vois-je ?

Un sujet sur le coeur !

 

Croyez-le ou non, j'ai dû réprimer mon sourire pendant toute la préparation de l'épreuve tellement la coincidence était énorme. Le meilleur moment étant la première question de cours posée par l'examinateur : donner le nom des différentes valvules du coeur. Le point que personne, à ma connaissance personnelle, n'avait vraiment pris le soin d'apprendre. Personne, sauf la petite Hel, qui s'était longuement interrogée sur leurs noms.

Non, parce que sérieusementTrikuspeed.jpg"Mitrale", ça rappelle le mot mitre, donc pourquoi pas. Mais "Tricuspide" ? "Tri" "Cuspide" ? Qu'est-ce qu'un cuspide ? A part le sommet des dents ? Pourquoi tant de l(h)aine ? Et si peu de moutons ?

 

Bref, cette réflexion métaphysique qui n'a de métaphysique que le nom aura valu un nouveau surnom à mon canidé blanc préféré, et peut-être un point en plus à mon oral.

 

Conclusion : Si un truc vous parait abstrait, complexe, ou illogique, trouvez-vous une réflexion à deux balles sur le sujet. Du genre "critique pour le plaisir de critiquer". Ca aide à retenir, et peut toujours servir. (Rime involontaire, ne me fouettez pas !)

 

Bref, sur ce, j'ai reçu un magnifique DM de math, histoire de rappeller que "la vie est dure, mais la prépa l'est doublement". Et j'ai un magnifique livre de Platon dont la lecture ne demande qu'à être achevée. Oui, elle est suicidaire. C'est donc sur ces belles PAROLEs - thème de français de cette nouvelle année scolaire - que je m'éclipse, pour mieux réapparaitre un jour.

Amis du soir, bonsoir !

.~*Hel*~.

 


 

Vous croyiez vraiment que j'allais partir sans une nouvelle vidéo ? Le clip n'a rien à voir avec les paroles, mais il est marrant. Et le titre va bien avec le sujet. Et mon titre. Na !

 

Edit : Grâce aux interventions de Malgven et de Lo (dont je recommande chaudement les blogs, au passage), j'ai l'honneur de vous annoncer que :

☼ Cuspide=pointe , "tricuspide" décrit donc la forme de la valvule, en trois pointes.

☼ La valvule mitrale porte aussi le nom de valvule bicuspide, puisqu'elle ne forme que deux pointes.

Merci pour ce petit instant culture qui ne peut être que profitable !

Publié dans BCPST

Commenter cet article

Alice-chan 06/09/2012 16:46


!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Heartbeaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Hel 06/09/2012 16:55



Exactly !


Non, sérieusement. Qu'aurais-je pu mettre d'autre pour illustrer ce sujet sur le coeur ? Ca aurait été un sacrilège ! ;P



lo 24/08/2012 11:48


moi je dis qu'il faut vite que tu te (re) mettes au latin et grec (comment ça, tu ne vois pas quand?!)


perso c'est avec l'étymologie que je me souviens des mots "scientifiques" (= de plus de 3 syllabes et de préférence pourvu de y ou de h disséminé de ci de là, que quand tu les utilises tu te la
pète alors qu'une fois "traduit" c'est nettement moins classe), en bonus ça permet de ne jamais se tromper sur l'orthographe...


une fois que tu sais que cuspide = pointe (je t'épargne le "tri" quand même!), ça paraît 'achement logique quand tu regarde la valve, non?


...non?!


bon ben si tu n'a pas de journée de 56h pour rajouter "grec ancien" sur ton emploi du temps, pense au dico genre TLFI sur internet, il y a l'étymologie ça peut aider... parfois!


Courage pour la reprise!! Cette année c'est la bonne c'est sûr!

Hel 24/08/2012 12:45



Haha, très probabemnt, oui ! Le problème, c'est que je n'avais pas le droit de faire option latin, au collège. Ca m'a beaucoup déçu, d'ailleurs... C'est vrai qu'une fois qu'on t'a expliqué
l'étymologie d'un mot, c'est beaucoup plus simple de le retenir.


Aha, c'était donc ça ! (Merci le schéma, ceux que j'ai en cours sont simplifiés au niveau des valvules).


Je ne connaissais absolument pas ce dico mais il a l'air hyper complet ! C'est super ça !



Merci beaucoup ! Au pire, j'envisagerai quelque chose à l'étranger (il suffit parfois d'un petit accident...), mais ce serait vraiment dommage, donc je vais faire de mon mieux ! Et si je me
retrouve à Lyon, je penserai à toi en foulant le sol de l'école pour la première fois ! :)